Françoise Denel bientôt à Canton !

Françoise Denel, la doyenne du Sun Trip (70 ans), devrait atteindre l’arrivée demain. Florian Bailly,fondateur du Sun Trip, et Angélique Galvaing, chef de projet 2018, sont allés à sa rencontre aujourd’hui, au milieu des rizières.
Ils ont trouvé une femme radieuse, optimiste, source de curiosité et de respect pour nos amis chinois, pour tous…

Corinne Courvalin est arrivée à Guangzhou

Corinne Courvalin, du Team France Passion, est arrivée au but ! La vice-doyenne du Sun Trip 2018 s’offre une arrivée de nuit, la première de cette édition hors du commun. Son périple aura duré 100 jours !

Corinne ne sera pas classée dans le challenge solaire car, pour arriver à destination en 100 jours, elle a dû effectuer en train une partie du trajet en Chine.

L’aventure du Sun Trip selon Jean-Claude Viguier

Jean-Claude Viguier nous livre sa vision de l’aventure du Sun Trip, une aventure humaine avant tout, comme on peut le lire dans ces lignes :

« Peu d’aventuriers ont abordé le sun trip comme une compétition. A travers ce commentaire je ne veux pas occulter les performances extraordinaires des SunTripers qui ont marqué durablement de leur empreinte la mobilité solaire. La rencontre avec autrui, le partage de valeurs, l’échange sont plus important à mon sens qu’une quelconque performance chronométrique. L’objectif de ce projet était de démontrer que l’énergie solaire permettait de réaliser de bien belles choses sans aucune conséquence sur l’environnement.

Il n’en reste pas moins que l’on ne parcourt pas 12000 km sans une minutieuse et longue préparation physique et psychologique. Les entraînements effectués par tous les temps nous ont permis de nous forger un mental d’acier. Les contraintes imposées lors des sorties hivernales nous ont consolidé physiquement et psychologiquement. Il restait tout de même une incertitude et pas des moindres : comment l’organisme allait supporter plusieurs centaines de km par semaine, durant trois mois, sans autres jours de repos que ceux imposés par la météo, le transport maritime ou les aléas technologiques.
Physiologiquement notre organisme nous envoie des signaux qui sont autant de messages que nous devons interpréter. Pour ma part depuis deux ans les faces internes de mes genoux sont douloureuses. Nombreux sont les spécialistes à m’avoir « prescrit » la fin de mes compétitions sportives. Qu’à cela ne tienne il n’y a pas de défi sans sacrifices. Soixante séances de kinésithérapie m’ont été nécessaires pour atténuer mes douleurs et me permettre de supporter des entraînements de 150 km sur une base de 1000 à 1200 km /mois. Quand bien même mes douleurs persistent la tentation d’aller au terme de cette aventure n’a jamais été altérée.»


« A partir du moment ou j’ai rencontré Mohamed, Youssef, Paul, Françoise et j’en passe, j’ai puisé en leur force mentale ce dont j’avais encore besoin pour relever ce défi. La plupart d’entre eux, sauf Youssef, ont un déficit physique, causé par la maladie ou l’accident, ou ont subi d’importantes opérations. Ils ont volontairement exclu de leur vocabulaire le mot échec. Ils l’ont remplacé par les mots joie de vivre, volonté, réussite, générosité…
Ce sont probablement les plus belles rencontres faites durant cet été parmi les concurrents. Je ne parle pas évidemment du groupe des tarnais Cathy, François, Didier , Gilles qui sont devenu de vrais amis et dont les valeurs d’humanité n’ont d’égal que le courage dont ils ont fait preuve pour surmonter toutes les difficultés de ce périple.
Parmi les anonymes rencontrés durant l’aventure quelques uns m’auront surpris par leur générosité. Ne sachant rien sur nous, ni nous sur eux, nous avons partagé de courts moments de bonheur durant lesquels nous avons reçu de belles leçons de vie. Le dépassement de soi est une notion subjective. Mike Horn a parcouru, dans la région la plus hostile du monde, au pôle nord, des milliers de kilomètres dans des conditions effroyables en mettant souvent sa vie en danger. Je ne l’ai jamais entendu dire “je met fin à cette aventure”. »

« Mohamed Said et Youssef sont à mon sens, de la même trempe que Mike Horn, et sont incontestablement les deux plus grands aventuriers du Sun trip 2018. Ils n’ont jamais envisager mettre fin à ce projet même si la météo se déchaînait sur eux.
Youssef a fait ses études en France et, de retour à Tanger, il monte son atelier de fabrication, conçoit et fabrique plusieurs trikes. Mohamed qui n’a plus l’usage de ses jambes le contacte pour que celui-ci lui fabrique un engin adapté à son handicap.
Mohamed incarne la joie de vivre, il accepte très bien son handicap même s’il avait l’usage de ses jambes à la naissance. Il n’en fallait pas plus à Youssef, convaincu par cette forte personnalité , pour imaginer le projet de trike tandem. Il n’y avait qu’un pas à franchir pour que ces deux là relèvent le défi du Sun trip.
Leur mental est hors norme et leur duo est doté d’un complémentarité extraordinaire qui leur a permis d’aller au terme de l’aventure.
Youssef a une formation de génie mécanique. Avec des moyens somme toute limités, il crée son atelier, se dote d’outils informatiques et de logiciels de conception.
Très rapidement il imagine, modélise, et analyse le comportement de ses solutions en résistance des matériaux.
Il s’avère qu’elles sont terriblement efficaces. Son trike est doté d’une stabilité impressionnante. La structure de son châssis est conçue pour encaisser les efforts se déformer et garantir une souplesse très appréciable par les cyclistes. Un grand pas vers l’industrialisation pourrait être envisagé, ce serait un aboutissement bien mérité.

Même si le marché est restreint les prototypes imaginés par Youssef mériteraient d’être commercialisés. Ne serait-ce que pour répondre aux besoins des personnes à mobilité réduite. C’est à mon sens les deux héros du Sun trip 2018. Si le prix du dépassement de soi et de la générosité existait, ils en seraient les lauréats incontestables. »

Où sont les derniers suntripeurs ?

Ce sont 2 femmes qui sont le plus près du but :
– Corinne Courvalin à 100km environ de Guangzhou,
– Françoise Denel à moins de 400 km.
Quant à Michael Polak, il est plus éloigné, actuellement à 1000 km de Guangzhou. Et c’est Gregory Lewyllie qui en est le plus loin : 2000 km !

Thierry : 12ème cycliste 100% solaire arrivé à Canton !

Sous le regard médusé de nos amis chinois, Thierry Rassat est arrivé à Guangzhou (Canton) ce mercredi 26 septembre à 11h45 heure locale. Thierry avait depuis longtemps programmé d’arriver après 99 jours de voyage, un chiffre symbolique, ce qui lui a permis de prendre le temps et de profiter un maximum de son périple France-Chine.

Accueilli par 8 autres participants et par des fans, Thierry prend la 12ème place du challenge solaire. Au cours de son voyage, il n’a utilisé aucun autre moyen de transport autre que son vélo et a pu fonctionner uniquement en recharge solaire.
Un bel exemple ce que peut être un voyage solaire dans le Sun Trip !

7 cyclistes sont arrivés aujourd’hui à Guangzhou !

Ce ne sont pas moins de 7 aventuriers sont arrivés aujourd’hui à Canton, il s’agit de Catherine et Didier, François et Gilles, Youssef et Mohamed Saïd, ainsi que Jean-Claude. Les voici à destination après 98 jours d’un voyage qui les aura menés à traverser différents pays, selon des itinéraires qu’ils ont partagés en partie :

  • Catherine et Didier Pozzobon : Ukraine, Russie, Kazakhstan, Ouzbékistan, Kazakhstan, Chine.
  • François Médalle et Gilles Coural : Ukraine, Russie, Azerbaïdjan, Kazakhstan, Chine.
  • Youssef El Haouass et Mohamed Saïd Jeberi : Turquie, Géorgie, Azerbaïdjan, Kazakhstan, Chine.
  • Jean-Claude Viguier : Turquie, Géorgie, Azerbaïdjan, Kazakhstan, Ouzbékistan, Kazakhstan, Chine.

Félicitations toutes particulières à notre duo marocain, Youssef & Mohamed Saïd. Ils ont réalisé une aventure hors du commun sur un tandem entièrement construit par eux-mêmes.


Ces 7 suntripeurs ne sont pas classés dans le challenge 100% solaire car, pour arriver à destination en moins de 100 jours, ils ont dû effectuer en train une partie du trajet en Chine.

L’émotion était au rendez-vous lorsqu’ils ont chanté les hymnes nationaux et régionaux :

Beau témoignage de Romain Neauport sur WEO TV

Romain Neauport (Team O2Feel) est interviewé sur WEO, la chaîne télé des Hauts-de-France. Il raconte son périple, les bons moments, les difficultés aussi. Cet interview est illustré par des images tournées cet été au Kazakhstan par Guilaume Devot de l’équipe d’organisation du Sun Trip.

Où sont les suntripeurs encore en route ?

Tous les suntripeurs arriveront-ils à Guangzhou dans le délai imparti de 100 jours ? Faisons le point de situation de tous les cyclistes en route depuis maintenant 94 jours :

  • Thierry Rassat est celui qui est le plus près du but, il vient de dépasser le seuil des 12 000 km parcourus, il ne lui reste plus que 300km pour arriver à Canton,
  • Françoise Denel a parcouru presque 11500 km, elle est à 500 km environ deThierry,
  • Michael Polak arrive ensuite, après un détour par les plateaux tibétains et en haute montagne, avec presque 11000 km parcourus,
  • Gregory Lewyllie, l’éternel voyageur, ferme la marche avec un peu plus de 10000 km au compteur,
  • et il y a aussi François et Gilles , Youssef et Mohamed Saîd, Catherine et Didier ainsi que Corinne qui, eux, ont choisi de faire une partie de la route en train pour ne pas arriver trop tard à Guangzhou.

Quelle route prendra Jack pour revenir en Europe ?

Toujours à Guangzhou, Jack Butler se questionne sur les différentes façons de revenir de Chine en évitant de prendre l’avion. Dans cette vidéo, il explore les avantages et inconvénients de différents itinéraires, de différents moyens de transport, traversant la Russie ou le Kazakhstan, ou encore l’Azerbaïdjan et la Turquie…

Tous les suntripers arriveront-ils à Guangzhou?

Les suntripers qui sont encore en route arriveront-ils à Guangzhou dans les délais impartis, c’est_à-dire en moins de 100 jours ?
À J-7, tous s’efforcent d’arriver dans les temps.

  • Thierry Rassat est confiant : il est en pleine forme et continue d’aller chercher les itinéraires les plus originaux, de découvertes en découvertes, toujours en mode 100% solaire, toujours avec le sourire.
  • Michael Polak trace lui aussi un itinéraire original et ne recule devant aucun obstacle, comme un col à 3800 m d’altitude.
  • De François Medalle et Gilles Coural , plus de nouvelles depuis que leur téléphone est tombé en panne.
  • Françoise Denel et Corinne Courvalin mettent tous leurs efforts dans cette course contre la montre mais la météo ne les aide guère offrant vent, pluie et nuages…

Corinne a vu sa batterie noyée par la pluie !

Des nouvelles d’Eymeric Thuliez

Jour 91: après une superbe semaine à Istanbul, il a repris la route ce matin, le soleil se fait de plus en plus rare. Demain, la Bulgarie !
Jour 92 : comme prévu, il est arrivé en Bulgarie aujourd’hui. Et en Europe par la même occasion et il a ressenti un sentiment auquel il ne s’attendait pas, celui du retour à la maison bien qu’il soit encore à 2000km de la France. Ce soir, premier camping non sauvage depuis bien longtemps !

Françoise : dernière ligne droite avant l’arrivée !

Françoise Denel nous confie : « Merci de remplacer le 19 juillet par le 19 juin, en voyage on perd certains repères, les dates notamment et jambières par cuissardes oui de ne plus parler le français on oublie…
En tous cas je suis super heureuse, merci à tous ceux qui m’encouragent publiquement ou dans l’ombre, merci aux organisateurs de ce truc de dingue, merci à tous les suntripeurs qui chacun à leur manière m’aident.
Bon ne vendons pas la peau de l’ours… Canton est en vue mais je n’y suis pas encore. Mais cette descente vers le sud est un grand moment pour moi. »

Présentation du Sun Trip à Shenzen

Le Sun Trip était samedi à Shenzhen pour le lancement du Low Carbon International Forum. Pour sa 6ème édition, ce forum de renommée internationale réunissant les principaux acteurs de la transition écologique a choisi de mettre en avant les initiatives françaises, à commencer par le Sun Trip 2018.

Françoise : la course contre la montre !

Françoise Denel doit faire face à de multiples problèmes : recharge solaire, météo mauvaise, routes difficiles et boueuses, vélo et panneaux solaires couverts de boue…
Françoise ne peut plus nous raconter avec poésie ses journées comme elle le faisait avant, elle a engagé une course contre la montre pour arriver à temps à Guangzhou (en 100 jours).
Mais elle n’a pas perdu le sourire comme on peut le voir sur ces photos !

Le Sun Trip à la foire internationale du tourisme à Guangzhou

Pendant trois jours, le Sun Trip a été présent à la foire internationale du tourisme à Guangzhou, grâce au partenaire Lingnan Group pour l’organisation et à Cedric Vinatier pour la mise en place de l’évènement, aidé d’An Van Dyck. C’était aussi l’occasion de rechercher des participants chinois sur le Sun Trip Tour 2019 où 5 places leur sont réservées !


Un grand merci aux ambassadeurs que sont les suntripers 2018 Jack Butler, Dirk Huyghe et Daniel Jenni qui ont pris le temps de venir partager leur expérience avec le public durant ces trois jours.