Laurent Souchet peine à suivre sa route…

Laurent prépare son itinéraire à l’avance et il trouve parfois des panneaux qui l’aident beaucoup, avec les indications des villes en 2 écritures, dont une qu’il comprend beaucoup mieux !

Vu le long de la route, le maïs que les gens effeuillent, mettent à sécher et parfois égrainent.
Pour le petit déjeuner, il y a le sucré, une sorte de lait gélatine et le salé, des petits pains avec de la farce à base de viande.