Le tour du monde à vélo solaire de David Brandenberger !

Parti en juillet 2014, David Brandenberger (Suisse) réalise un tour du monde en vélo solaire pour ne pas nuire à l’environnement. Il a choisi un trike (tricycle couché) pour le confort avec une grande remorque capable de capter une importante quantité d’énergie solaire. Elle lui permet aussi d’emporter beaucoup d’affaires personnelles, y compris sa guitare et son matériel photographique.
En 2016, il a atteint la Turquie après avoir voyagé dans de nombreux pays d’Europe.
Il est aujourd’hui en Australie après un périple de 31 000 km !
Bravo à cet aventurier infatigable !

Réseau social : https://www.facebook.com/david.brandenberger.7
Site internet : http://www.d-t-b.ch

Tout l’itinéraire du Sun Trip Tour 2019

Du 6 au 20 juillet le parcours du Sun Trip Tour 2019 se compose de 8 étapes, avec toujours le même principe de liberté d’itinéraire entre chaque point.
Le parcours s’étire sur 1200 à 1500 km selon les itinéraires les plus probables, avec des dénivelés positives qui pourraient dépasser les 35.000 mètres pour les plus audacieux !

Étape par étape, voilà la présentation de ce tour solaire d’Auvergne-Rhône-Alpes :

Cliquer sur les images pour les agrandir.

Etape 1 : Le Puy en Velay – bivouac dans les Monts d’Auvergne (+/- 175 km)

Du 6 au 7 juillet cette étape d’introduction propose un début d’aventure en douceur à travers des zones vallonnées, dans des paysages souvent méconnus. La fin d’étape sera toutefois plus corsée pour tout le monde, car le bivouac en pleine nature sera positionné de l’autre côté du superbe Puy Mary. Le lieu exact sera présenté ultérieurement.
Dépaysement immédiat assuré avec cette plongée dans ce que le centre de la France a de plus beau.

Etape 2 : Bivouac – Vulcania / Riom Limagne & Volcans (+/- 100 km)

Du 8 au 9 juillet. L’idée de cette étape est simple : proposer une remontée quasi complète du massif des Monts d’Auvergne ! Les participants jouant le « challenge du meilleur grimpeur » trouveront là un terrain de rêve pour marquer des gros points, alors que ceux qui veulent éviter les montagnes pourront tirer vers la plaine de Clermont-Ferrand. L’hébergement du 8 juillet sera organisé au gîte Clair Matin de Saint-Ours, mais le vrai rendez-vous d’étape sera bien le 9 juillet au matin sur le site même de Vulcania !

Etape 3 : Vulcania – Divonne les Bains (+/- 400 km)

Le 9 juillet, de 10h jusqu’à 15h le Sun Trip Tour sera au contact du public du parc Vulcania. Un temps d’échange et de promotion des énergies nouvelles. L’occasion aussi pour les participants de tout savoir sur l’activité volcanique des Monts d’Auvergne. En milieu d’après-midi le peloton s’élancera pour la plus longue étape de l’édition, à travers des départements du Puy-de-Dôme, de la Loire, du Rhône et de l’Ain. Deux jours et demi de route pour 400 km relativement plats, avec toutefois l’incitation à franchir les Monts du Jura juste avant de plonger sur Divonne-les-Bains (checkpoint au viaduc de Cize-Bolozon).

Etape 4 : Divonne les bains – Chamonix (+/- 110 km)

Le 12 juillet et après un bivouac musical au bord du lac de Divonne, le peloton de vélos solaires fera une escale en Suisse, dans le centre de Genève. L’occasion de valoriser les équipes suisses engagées et de faire parler du Sun Trip dans un pays passionné par les projets solaires (Solar Impulse, Solar Planet, Solar Stratos…). Le retour en France se fera par la voie verte reliant l’Agglomération d’Annemasse, puis les participants auront le loisir de se compliquer ou pas la tâche en remontant la Vallée Blanche jusque Chamonix.

Etape 5 : Chamonix – Val Cenis (de 200 à 250 km)

Du 13 au 14 juillet. Assurément l’étape clé pour les grimpeurs, à travers les montagnes de Savoie Mont Blanc (montée de Megève, col des Saisies, Cormet de Roselend, etc…). Lieu de départ réel du Sun Trip 2018 vers la Chine, Chamonix sera pour les aventuriers du Sun Trip Tour 2019 le vrai point de départ de la traversée Alpine. Certains pourraient d’ailleurs opter pour un détour par la Suisse et l’Italie, en empruntant les cols du Grand et du Petit-Saint Bernard, avant de rejoindre le sommet des Alpes sur le col de l’Iseran, à 2770 m d’altitude!
A noter que ceux qui veulent économiser leurs forces pourront opter pour la plaine d’Albertville et la vallée de la Maurienne.

Jour de pause en Haute-Maurienne Vanoise

Le 15 juillet les participants pourront profiter des paysages grandioses de la Haute-Maurienne, accueillis au gîte Ethic Etapes CIS de Val Cenis.
Ce temps de relax sera l’occasion d’animations prévues avec nos partenaires. Aussi l’occasion pour d’éventuels retardataires de rejoindre le groupe.

Etape 6 : Val Cenis – Pinerolo (+/- 100 km)

Une étape courte mais explosive, programmée le 16 juillet ! L’entame sera marquée par un passage imposé au col du Mont-Cenis, à 2081 mètres d’altitude. Une montée qui devrait être abordée en peloton groupé, pour la première fois sur un Sun Trip. Au delà du barrage du lac du Mont-Cenis, les participants descendront jusqu’à Suze en Italie, et de ce point les plus courageux pourront tenter d’escalader le terrible Col de Finestre, dont les 10 derniers km ne sont pas asphaltés.
Pinerolo sera la seule vraie étape hors de France, une ville qui a déjà accueilli le Tour de France et qui reçoit le Tour d’Italie en mai 2019. Le repas sera organisé au boulodrome du Veloce Club et la nuitée dans le couvent des sœurs de la visitation Santa Maria.

Etape 7 : Pinerolo – Die ( de 350 à 450 km)

Du 17 au 19 juillet, cette étape est certainement la moins prévisible de l’aventure. Le retour en France pourra se faire soit par le très difficile col d’Agnel (2744 m !), ou par l’enchaînement « Sestrière – col de Montgenèvre ». Le Massif des Ecrins sera ensuite contourné par le Sud (plus probablement) ou par le Nord, alors que certains pourraient avoir l’idée de tirer jusqu’au Parc National des Baronnies Provençales. Les occasions d’aller gratter des points et de visiter des paysages à couper le souffle ne manqueront pas !
Une chose est certaine, en arrivant à Die les difficultés seront passées.

Etape 8 : Die – Valence (70 km)

Une journée de parade pour boucler la boucle, le samedi 20 juillet 2019. Les aventuriers seront heureux de retrouver la plaine et seront accueillis dans le centre ville de Valence, capitale du Département de la Drôme, une ville à la croisée de plusieurs grands itinéraires vélos dans la Région Auvergne-Rhône-Alpes.

Un coup de communication autour du concept du vélo solaire et le Sun Trip tournera son regard vers la Chine, en vue de l’édition 2020 !

Le voyage solaire d’Étienne Sauze à travers l’Europe

Par hasard, je viens de découvrir le voyage à vélo solaire d’Étienne Sauze qui a parcouru l’Europe en prenant soin de visiter chacune des 28 capitales européennes. Parti en mai 2015, son périple de 7 mois a été riche en rencontres et découvertes.
Encore un bel exemple d’écomobilité, associé ici avec un message positif sur l’Europe, sa richesse et sa diversité culturelle.
En savoir plus : https://www.europeansolartour.com/

Vidéo souvenir du Sun Trip 2018 !

L’équipe d’organisation du Sun Trip publie aujourd’hui une vidéo qui retrace l’incroyable aventure qu’ont vécue les participants de l’édition 2018, de Lyon à Canton (Guangzhou) en Chine, 12000 kilomètres d’efforts, d’émerveillements, de découvertes, de rencontres, sous le soleil ou sous la pluie, dans le vent…
Une aventure qui les a tous transformés, et qui nous montre l’efficience de cette nouvelle forme de mobilité à vélo solaire !

A voir absolument :

Pour Gregory Lewyllie, la fin du Sun Trip 2018 !

Curieusement, depuis plusieurs jours, la trace GPS de Gregory Lewyllie ne progressait pas. S’agissait-il d’un temps de repos ?
Et bien non, Gregory a été victime d’une chute de vélo, voici ce qu’il vient de publier sur son compte Facebook:

« Au cours des deux dernières semaines, j’ai beaucoup apprécié ma reconnaissance à travers le Laos. C’était presque trop beau pour être vrai… juste avant les adieux définitifs et sur le chemin du Cambodge, le destin a malheureusement frappé. j’ai perdu le contrôle de mon vélo sur un chemin étroit le long du Mékong, et je suis tombé 10 mètres plus bas. Je me suis cassé l’épaule droite ! Après avoir beaucoup réfléchi à la situation, j’ai décidé d’arrêter temporairement le voyage et de rentrer chez moi. J’ai stocké ici tout mon matériel et j’espère revenir en 2019 pour continuer le voyage. Je me réconforte à l’idée que cela aurait pu être bien pire et que ce n’est pas la fin du solar bamboe bike trip. »
Tous nos voeux de bon rétablissement à Grégory Lewyllie !

La vidéo est impressionnante : on comprend la hauteur de sa chute en voyant les habitants récupérer son vélo. On imagine aisément que les conséquences de cet accident auraient pu être bien pires !

Gregory Lewyllie toujours en route

Parti en juin sur son vélo solaire en bambou, Gregory Lewyllie continue son voyage à travers le Laos. Il a assisté pendant une semaine à une fête bouddhiste à Luang Prabang (patrimoine mondial de l’Humanité – Unesco).
A la veille du mois de novembre, il traverse actuellement la province de Xieng Khouang et sa trace GPS montre qu’il prend le temps de découvrir le pays.

Les prix décernés aux participants du Sun Trip 2018

Françoise Denel, la doyenne du Sun Trip, a été honorée du prix du Public. Elle a été plébiscitée pour son enthousiasme et son optimisme en toute circonstance, son regard bienveillant et poétique sur les régions traversées.

Jack Butler a reçu le prix du Jury qui récompense l’aventurier qui a su réaliser le Sun Trip en recharge 100% solaire, tout en communiquant le mieux sur son aventure. L’équipe d’organisation a particulièrement apprécié le talent de Jack sur la réalisation de vidéos (parfois même avec l’utilisation d’un drone), ainsi que sa forte présence sur les réseaux sociaux.

Youssef El Haouass et Mohamed Said Jbari ont reçu le «prix coup de coeur 2018» décerné par l’équipe d’organisation. Ensemble ils ont formé un duo soudé, capable d’une performance exceptionnelle : la conception et la construction par Youssef d’un tandem solaire adapté au handicap, le courage de Mohamed Said de s’embarquer dans cette aventure en dépit de son handicap.

Gregory continue son périple vers le Laos !

Gregory Lewyllie illustre ici son tempérament de grand voyageur : non seulement il réalise un périple France-Chine sur les routes de la soie, à vélo solaire, mais en plus il ne s’arrête pas à Guangzhou, la destination prévue du Sun Trip. Il continue plus loin !
Comme sa balise GPS continue de fonctionner, nous pouvons voir qu’il poursuit sa traversée de la Chine et qu’il arrive maintenant à la frontière du Laos.
Cela fait 118 jours qu’il est parti de Lyon, presque 4 mois !

Gregory Lewyllie continue son périple, mais où va-t-il ?

Gregory Lewyllie n’est pas arrivé à Guangzhou dans le délai imparti de 100 jours, sans doute à cause de sa longue exploration des routes de la soie en Ouzbékistan. Dans les jours qui ont suivi l’arrivée de Michael Polak à Canton, la balise GPS de Gregory a commencé à dessiner une trace rectiligne : on a cru qu’il s’était décidé à prendre le train pour rejoindre Guangzhou.

Mais en fait, il est allé à Kunming (昆明市) dans la province du Yunnan, et là, il a repris son voyage à vélo solaire. Aujourd’hui, il est à Pu’er (普洱市), une ville à 200 km de la frontière chinoise, proche du Laos, de la Birmanie et du Vietnam.
Mais où a-t-il prévu d’aller ?
L’avenir nous le dira…

Le Sun Trip 2018 est terminé !

De Lyon à Guangzhou en Chine, plus de 12000 km, une trentaine de pays traversés, les aventuriers du Sun Trip 2018 ont écrit une page de l’histoire de l’écomobilité solaire.
Ce fut une aventure extraordinaire pour chacun d’entre eux et pour toutes celles et ceux qui les ont suivis, grâce à leurs récits et leurs photos publiés sur internet.

Merci aux organisateurs de nous avoir fait vivre cette aventure !

Rendez-vous en juillet 2019 pour un nouveau Sun Trip Tour !

Classement final du Sun Trip 2018

     Nom   Prénom    Solaire  ArrivéeDuréePays
1er
Raf Van Hulle
100% solaire
3/0845jBE
2ème
Mickaël Joguet
100% solaire
9/0951jFR
3ème
Éric Morel
100% solaire
11/0853jFR
4ème
Stéphane Bertrand
100% solaire
16/0856jFR
5ème
Herman Segers
100% solaire
17/0859jBE
6ème ex
Jack Butler
100% solaire
22/0864jGB
6ème ex
Laurent Souchet
100% solaire
22/0864jFR
-
Auguste Colle
hors challenge
22/0864jBE
-
Camille Colle
hors challenge
22/0864jBE
8ème
Romain Neauport
100% solaire
29/0870jFR
9ème ex
Daniel Jenni
100% solaire
04/0977jCH
9ème ex
Dirk Huyghe
100% solaire
04/0977jBE
11ème
Peter Helsen
100% solaire
10/0982jBE
12ème
Thierry Rassat
100% solaire
26/0999jFR
13ème
Françoise Denel
hors challenge
01/10103jFR
14ème
Michael Polak
100% solaire
04/10106jCZ
-
Catherine Pozzobon
hors challenge
25/0998jFR
-
Didier Pozzobon
hors challenge
25/0998jFR
-
Youssef El Haouass
hors challenge
25/0998jMA
-
Mohamed Saïd Jeberi
hors challenge
25/0998jMA
-
François Médalle
hors challenge
25/0998jFR
-
Gilles Coural
hors challenge
25/0998jFR
-
J-Claude Viguier
hors challenge
25/0998jFR
-
Corinne Courvalin
hors challenge
27/09100jFR

Plusieurs participants n’ont pas atteint Canton :

  N°         Nom   Prénom  RetourDuréeDistance parcouruePays
-
Gregory Lewyllie
voyage Laos
145j11000 kmBE
-
Eymeric Thuliez
à vélo solaire
102j9100 kmFR
-
Juergen Burkholz
à vélo solaire
101j10400 kmDE
-
Patrice Plozner
à vélo solaire
80j9200 kmFR
-
Paul Baudry
rapatriement53j6750 kmFR
-
Lionnel Serra
rapatriement49j6700 kmFR
-
Alain Viguier
rapatriement45j5500 kmFR
-
Bernard & Yann Cauquil
rapatriement34j5800 kmFR
-
Justin Lemire-Elmore
mariage au Canada !33j5000 kmCA
-
Anne-Sophie Rodet
mariage au Canada !33j5000 kmFR
-
Michel Bamps
rapatriement24j3500 kmBE

Ces SunTripeurs ne sont pas arrivés au but pour diverses raisons :

  • certains ont estimé à mi-parcours qu’ils ne pourraient pas arriver dans le délai imparti de 100 jours, ils ont choisi de rentrer chez eux à  vélo solaire  et ont tout de même parcouru entre 9000 et 10000 km, ce qui reste une belle performance,
  • d’autres ont choisi le rapatriement à cause de problèmes techniques, d’autres pour des raisons de forme physique ne leur permettant pas d’affronter les 12000 km France-Chine,
  • Justin et Anne-Sophie sont partis se marier au Canada,
  • enfin, le grand voyageur Gregory Lewyllie, qui privilégie la découverte à la vitesse (il a notamment exploré longuement l’Ouzbékistan), n’a pas réussi à rattraper son retard pour arriver à Canton en 100 jours. Mais il continue son voyage au Laos, en Thaïlande, son voyage dure depuis 4 mois (120 jours).

Traversée du Kazakhstan en vélo à voile !

Oui, je vous le concède, cet article n’a pas tout à fait sa place sur ce blog, il ne parle pas de vélo solaire.
Mais dès que je l’ai vue sur twitter, je n’ai pas résisté à l’envie de relayer cette aventure qui met en avant une autre forme d’écomobilité, le vélo à voile ! La traversée du Kazakhstan vers le Kirghizstan avec le vaisseau des steppes @asiatrek, génial !
Et puis le soleil joue un rôle dans la formation des vents, non ?

Pour en savoir plus, une vidéo très complète :

Prix «coup de coeur» décerné à Youssef et Mohamed

L’équipe d’organisation a décidé de décerner un prix « coup de coeur » 2018 au duo marocain Youssef El Haouass et Mohamed Said Jbari. En effet, leur participation était un défi lancé aux réalités administratives et aux contraintes physiques. Leur performance a été à la hauteur des espoirs portés !

Tout d’abord, Youssef a réussi à concevoir et construire le premier tandem solaire adapté au handicap et capable de voyager sur une très longue distance.
Et d’autre part, Mohamed Said a accepté le pari fou de s’embarquer dans ce périple France-Chine, en dépit de son handicap.
Ensemble ils ont formé un duo soudé, capable de vaincre tous les obstacles, notamment certaines complications administratives. Ensemble ils ont inspiré le monde et grandit l’aventure du Sun Trip.

Cette performance s’inscrit dans la continuité de celles d’autres SunTripers porteurs de handicap, depuis la première édition en 2013. Le vélo solaire est un moyen de repousser les limites et c’est un honneur pour le Sun Trip de pouvoir être le vecteur d’un tel message humaniste.

Bravo encore à Youssef Et Mohamed Said qui seront célébrés à leur retour à Tanger au Maroc.

Michael Polák est à Guangzhou !!!

Michael Polák est arrivé avec beaucoup d’émotion ce matin à Guangzhou (Canton), concluant cette incroyable édition 2018 du Sun Trip, au terme d’un périple de 106 jours !
Il a été accueilli par 5 SunTripeurs et Angélique, de l’équipe d’organisation du Sun Trip, sous le regard admiratif d’un public chinois présent en masse sur le site d’arrivée en ce jour de vacances officielles.

Bravo à Michael pour ses choix d’itinéraires audacieux dans les montagnes d’Europe et dans les hauts plateaux Chinois.
Bravo aussi pour avoir réussi à effectuer ce périple en mode 100% solaire sur un vélo original qu’il a entièrement construit lui-même.


Le Sun Trip 2018 se termine officiellement aujourd’hui après 106 jours d’aventure. Sur 36 participants partants, 24 auront pu rejoindre l’arrivée, dont 13 aventuriers en mode 100% solaire. L’aventure a propagé sa joie et son message sur l’écomobilité tout au long des 12 000 km de route.

Françoise Denel est arrivée à Canton !

Françoise a franchi la ligne d’arrivée aujourd’hui 1er octobre 2018, jour de fête nationale chinoise, sous un soleil éclatant et devant un public nombreux. Il aura fallu 103 jours à cette sémillante septuagénaire pour atteindre le bout de l’aventure.
La doyenne remporte le prix du public du Sun Trip 2018 !

Françoise Denel bientôt à Canton !

Françoise Denel, la doyenne du Sun Trip (70 ans), devrait atteindre l’arrivée demain. Florian Bailly,fondateur du Sun Trip, et Angélique Galvaing, chef de projet 2018, sont allés à sa rencontre aujourd’hui, au milieu des rizières.
Ils ont trouvé une femme radieuse, optimiste, source de curiosité et de respect pour nos amis chinois, pour tous…

Corinne Courvalin est arrivée à Guangzhou

Corinne Courvalin, du Team France Passion, est arrivée au but ! La vice-doyenne du Sun Trip 2018 s’offre une arrivée de nuit, la première de cette édition hors du commun. Son périple aura duré 100 jours !

Corinne ne sera pas classée dans le challenge solaire car, pour arriver à destination en 100 jours, elle a dû effectuer en train une partie du trajet en Chine.

L’aventure du Sun Trip selon Jean-Claude Viguier

Jean-Claude Viguier nous livre sa vision de l’aventure du Sun Trip, une aventure humaine avant tout, comme on peut le lire dans ces lignes :

« Peu d’aventuriers ont abordé le sun trip comme une compétition. A travers ce commentaire je ne veux pas occulter les performances extraordinaires des SunTripers qui ont marqué durablement de leur empreinte la mobilité solaire. La rencontre avec autrui, le partage de valeurs, l’échange sont plus important à mon sens qu’une quelconque performance chronométrique. L’objectif de ce projet était de démontrer que l’énergie solaire permettait de réaliser de bien belles choses sans aucune conséquence sur l’environnement.

Il n’en reste pas moins que l’on ne parcourt pas 12000 km sans une minutieuse et longue préparation physique et psychologique. Les entraînements effectués par tous les temps nous ont permis de nous forger un mental d’acier. Les contraintes imposées lors des sorties hivernales nous ont consolidé physiquement et psychologiquement. Il restait tout de même une incertitude et pas des moindres : comment l’organisme allait supporter plusieurs centaines de km par semaine, durant trois mois, sans autres jours de repos que ceux imposés par la météo, le transport maritime ou les aléas technologiques.
Physiologiquement notre organisme nous envoie des signaux qui sont autant de messages que nous devons interpréter. Pour ma part depuis deux ans les faces internes de mes genoux sont douloureuses. Nombreux sont les spécialistes à m’avoir « prescrit » la fin de mes compétitions sportives. Qu’à cela ne tienne il n’y a pas de défi sans sacrifices. Soixante séances de kinésithérapie m’ont été nécessaires pour atténuer mes douleurs et me permettre de supporter des entraînements de 150 km sur une base de 1000 à 1200 km /mois. Quand bien même mes douleurs persistent la tentation d’aller au terme de cette aventure n’a jamais été altérée.»


« A partir du moment ou j’ai rencontré Mohamed, Youssef, Paul, Françoise et j’en passe, j’ai puisé en leur force mentale ce dont j’avais encore besoin pour relever ce défi. La plupart d’entre eux, sauf Youssef, ont un déficit physique, causé par la maladie ou l’accident, ou ont subi d’importantes opérations. Ils ont volontairement exclu de leur vocabulaire le mot échec. Ils l’ont remplacé par les mots joie de vivre, volonté, réussite, générosité…
Ce sont probablement les plus belles rencontres faites durant cet été parmi les concurrents. Je ne parle pas évidemment du groupe des tarnais Cathy, François, Didier , Gilles qui sont devenu de vrais amis et dont les valeurs d’humanité n’ont d’égal que le courage dont ils ont fait preuve pour surmonter toutes les difficultés de ce périple.
Parmi les anonymes rencontrés durant l’aventure quelques uns m’auront surpris par leur générosité. Ne sachant rien sur nous, ni nous sur eux, nous avons partagé de courts moments de bonheur durant lesquels nous avons reçu de belles leçons de vie. Le dépassement de soi est une notion subjective. Mike Horn a parcouru, dans la région la plus hostile du monde, au pôle nord, des milliers de kilomètres dans des conditions effroyables en mettant souvent sa vie en danger. Je ne l’ai jamais entendu dire “je met fin à cette aventure”. »

« Mohamed Said et Youssef sont à mon sens, de la même trempe que Mike Horn, et sont incontestablement les deux plus grands aventuriers du Sun trip 2018. Ils n’ont jamais envisager mettre fin à ce projet même si la météo se déchaînait sur eux.
Youssef a fait ses études en France et, de retour à Tanger, il monte son atelier de fabrication, conçoit et fabrique plusieurs trikes. Mohamed qui n’a plus l’usage de ses jambes le contacte pour que celui-ci lui fabrique un engin adapté à son handicap.
Mohamed incarne la joie de vivre, il accepte très bien son handicap même s’il avait l’usage de ses jambes à la naissance. Il n’en fallait pas plus à Youssef, convaincu par cette forte personnalité , pour imaginer le projet de trike tandem. Il n’y avait qu’un pas à franchir pour que ces deux là relèvent le défi du Sun trip.
Leur mental est hors norme et leur duo est doté d’un complémentarité extraordinaire qui leur a permis d’aller au terme de l’aventure.
Youssef a une formation de génie mécanique. Avec des moyens somme toute limités, il crée son atelier, se dote d’outils informatiques et de logiciels de conception.
Très rapidement il imagine, modélise, et analyse le comportement de ses solutions en résistance des matériaux.
Il s’avère qu’elles sont terriblement efficaces. Son trike est doté d’une stabilité impressionnante. La structure de son châssis est conçue pour encaisser les efforts se déformer et garantir une souplesse très appréciable par les cyclistes. Un grand pas vers l’industrialisation pourrait être envisagé, ce serait un aboutissement bien mérité.

Même si le marché est restreint les prototypes imaginés par Youssef mériteraient d’être commercialisés. Ne serait-ce que pour répondre aux besoins des personnes à mobilité réduite. C’est à mon sens les deux héros du Sun trip 2018. Si le prix du dépassement de soi et de la générosité existait, ils en seraient les lauréats incontestables. »

Où sont les derniers suntripeurs ?

Ce sont 2 femmes qui sont le plus près du but :
– Corinne Courvalin à 100km environ de Guangzhou,
– Françoise Denel à moins de 400 km.
Quant à Michael Polak, il est plus éloigné, actuellement à 1000 km de Guangzhou. Et c’est Gregory Lewyllie qui en est le plus loin : 2000 km !

Thierry : 12ème cycliste 100% solaire arrivé à Canton !

Sous le regard médusé de nos amis chinois, Thierry Rassat est arrivé à Guangzhou (Canton) ce mercredi 26 septembre à 11h45 heure locale. Thierry avait depuis longtemps programmé d’arriver après 99 jours de voyage, un chiffre symbolique, ce qui lui a permis de prendre le temps et de profiter un maximum de son périple France-Chine.

Accueilli par 8 autres participants et par des fans, Thierry prend la 12ème place du challenge solaire. Au cours de son voyage, il n’a utilisé aucun autre moyen de transport autre que son vélo et a pu fonctionner uniquement en recharge solaire.
Un bel exemple ce que peut être un voyage solaire dans le Sun Trip !