Direction Aoste, avant d’attaquer le col du Grand Saint-Bernard

Belle descente du col du Petit Saint-Bernard, je filme Daniele et Jean-Louis dans les lacets, à pleine vitesse. La lumière est toujours aussi belle.

Au bout d’un nombre interminable de virages, nous arrivons au fond de la vallée et rejoignons une route à fort trafic. Rouler devient moins agréable, d’autant que la chaleur augmente. Pour couronner le tout, je dois m’arrêter car les boulons de la remorque se dévissent à cause des vibrations :

Encore un arrêt : un autre boulon se désserre et vient frotter sur un disque :

Heureusement, l’arrivée sur Aoste fait oublier la chaleur et les soucis :

Aoste : la chaleur est à son comble, je ne m’attarde pas. Vite, trouver la route pour le Grand St-Bernard ! La vitesse des voitures sur cette route gâche un peu le plaisir, mais le tunnel nous libère enfin de tout ce trafic : nous abordons les 10 derniers km avec bonheur pour les uns et peine pour les autres, notamment ceux dont la batterie est vide.
Une atmosphère chaleureuse nous attend au refuge Casa Don Angelo Carioni, nous dormirons à 3km du col.

Batterie vide et montée “à la pédale ” a été le lot de Thierry, il est acclamé par tous les suntripeurs attablés :