Françoise : premier jour en Chine

Avec le soleil, Françoise Denel a trouvé cette première étape de montagne facile malgré les 1500m de dénivelé. Mais cette autoroute dans les montagnes l’a beaucoup impressionnée : les passages dans les tunnels lui ont fait peur et plus encore, le vent sur les ponts suspendus au-dessus du vide.
Elle a rencontré un couple de cyclotouristes chinois : peu d’échanges mais une connivence (ils ne parlent pas anglais)…
Comme elle n’a pas trouvé de carte SIM chinoise, Françoise n’a pas accès à internet donc pas de prévisions météo, elle se sent isolée du reste du monde.