Le Sun Trip 2020 est annoncé !

L’organisation du Sun Trip annonce aujourd’hui qu’un nouveau challenge à vélo solaire aura lieu en 2020, sur les routes de la soie.

Le rêve des nouvelles routes de la soie en mode solaire…
Informations pour le Sun Trip 2020 :  organisation@thesuntrip.com

Un vélo solaire au salon de l’auto à Paris !

Cette année, le Sun Trip était invité au salon de l’automobile 2018 dans la partie consacrée aux véhicules du futur : l’enjeu était de présenter au public la diversité des véhicules, électriques et solaires, en train d’émerger. C’était l’occasion pour Florian Bailly, le créateur du Sun Trip, de montrer un exemple de vélo solaire, du type de ceux qui ont parcouru cet été les 12000 km qui séparent Lyon de la ville de canton en Chine (Guangzhou).

Daniele Gonano a présenté le vélo couché solaire qu’il a utilisé en juin pour le prologue du Sun Trip 2018. Il était accompagné de Paul Bermejo qui a participé aux Sun Trip 2015 et 2017 [ en savoir plus sur ce vélo ].
Et le vélo de Daniele a été remarqué par la presse !


© Charlie Hebdo – N°1368 du 10 octobre 2018

Les prix décernés aux participants du Sun Trip 2018

Françoise Denel, la doyenne du Sun Trip, a été honorée du prix du Public. Elle a été plébiscitée pour son enthousiasme et son optimisme en toute circonstance, son regard bienveillant et poétique sur les régions traversées.

Jack Butler a reçu le prix du Jury qui récompense l’aventurier qui a su réaliser le Sun Trip en recharge 100% solaire, tout en communiquant le mieux sur son aventure. L’équipe d’organisation a particulièrement apprécié le talent de Jack sur la réalisation de vidéos (parfois même avec l’utilisation d’un drone), ainsi que sa forte présence sur les réseaux sociaux.

Youssef El Haouass et Mohamed Said Jbari ont reçu le «prix coup de coeur 2018» décerné par l’équipe d’organisation. Ensemble ils ont formé un duo soudé, capable d’une performance exceptionnelle : la conception et la construction par Youssef d’un tandem solaire adapté au handicap, le courage de Mohamed Said de s’embarquer dans cette aventure en dépit de son handicap.

Prix «coup de coeur» décerné à Youssef et Mohamed

L’équipe d’organisation a décidé de décerner un prix « coup de coeur » 2018 au duo marocain Youssef El Haouass et Mohamed Said Jbari. En effet, leur participation était un défi lancé aux réalités administratives et aux contraintes physiques. Leur performance a été à la hauteur des espoirs portés !

Tout d’abord, Youssef a réussi à concevoir et construire le premier tandem solaire adapté au handicap et capable de voyager sur une très longue distance.
Et d’autre part, Mohamed Said a accepté le pari fou de s’embarquer dans ce périple France-Chine, en dépit de son handicap.
Ensemble ils ont formé un duo soudé, capable de vaincre tous les obstacles, notamment certaines complications administratives. Ensemble ils ont inspiré le monde et grandit l’aventure du Sun Trip.

Cette performance s’inscrit dans la continuité de celles d’autres SunTripers porteurs de handicap, depuis la première édition en 2013. Le vélo solaire est un moyen de repousser les limites et c’est un honneur pour le Sun Trip de pouvoir être le vecteur d’un tel message humaniste.

Bravo encore à Youssef Et Mohamed Said qui seront célébrés à leur retour à Tanger au Maroc.

L’aventure du Sun Trip selon Jean-Claude Viguier

Jean-Claude Viguier nous livre sa vision de l’aventure du Sun Trip, une aventure humaine avant tout, comme on peut le lire dans ces lignes :

« Peu d’aventuriers ont abordé le sun trip comme une compétition. A travers ce commentaire je ne veux pas occulter les performances extraordinaires des SunTripers qui ont marqué durablement de leur empreinte la mobilité solaire. La rencontre avec autrui, le partage de valeurs, l’échange sont plus important à mon sens qu’une quelconque performance chronométrique. L’objectif de ce projet était de démontrer que l’énergie solaire permettait de réaliser de bien belles choses sans aucune conséquence sur l’environnement.

Il n’en reste pas moins que l’on ne parcourt pas 12000 km sans une minutieuse et longue préparation physique et psychologique. Les entraînements effectués par tous les temps nous ont permis de nous forger un mental d’acier. Les contraintes imposées lors des sorties hivernales nous ont consolidé physiquement et psychologiquement. Il restait tout de même une incertitude et pas des moindres : comment l’organisme allait supporter plusieurs centaines de km par semaine, durant trois mois, sans autres jours de repos que ceux imposés par la météo, le transport maritime ou les aléas technologiques.
Physiologiquement notre organisme nous envoie des signaux qui sont autant de messages que nous devons interpréter. Pour ma part depuis deux ans les faces internes de mes genoux sont douloureuses. Nombreux sont les spécialistes à m’avoir « prescrit » la fin de mes compétitions sportives. Qu’à cela ne tienne il n’y a pas de défi sans sacrifices. Soixante séances de kinésithérapie m’ont été nécessaires pour atténuer mes douleurs et me permettre de supporter des entraînements de 150 km sur une base de 1000 à 1200 km /mois. Quand bien même mes douleurs persistent la tentation d’aller au terme de cette aventure n’a jamais été altérée.»


« A partir du moment ou j’ai rencontré Mohamed, Youssef, Paul, Françoise et j’en passe, j’ai puisé en leur force mentale ce dont j’avais encore besoin pour relever ce défi. La plupart d’entre eux, sauf Youssef, ont un déficit physique, causé par la maladie ou l’accident, ou ont subi d’importantes opérations. Ils ont volontairement exclu de leur vocabulaire le mot échec. Ils l’ont remplacé par les mots joie de vivre, volonté, réussite, générosité…
Ce sont probablement les plus belles rencontres faites durant cet été parmi les concurrents. Je ne parle pas évidemment du groupe des tarnais Cathy, François, Didier , Gilles qui sont devenu de vrais amis et dont les valeurs d’humanité n’ont d’égal que le courage dont ils ont fait preuve pour surmonter toutes les difficultés de ce périple.
Parmi les anonymes rencontrés durant l’aventure quelques uns m’auront surpris par leur générosité. Ne sachant rien sur nous, ni nous sur eux, nous avons partagé de courts moments de bonheur durant lesquels nous avons reçu de belles leçons de vie. Le dépassement de soi est une notion subjective. Mike Horn a parcouru, dans la région la plus hostile du monde, au pôle nord, des milliers de kilomètres dans des conditions effroyables en mettant souvent sa vie en danger. Je ne l’ai jamais entendu dire “je met fin à cette aventure”. »

« Mohamed Said et Youssef sont à mon sens, de la même trempe que Mike Horn, et sont incontestablement les deux plus grands aventuriers du Sun trip 2018. Ils n’ont jamais envisager mettre fin à ce projet même si la météo se déchaînait sur eux.
Youssef a fait ses études en France et, de retour à Tanger, il monte son atelier de fabrication, conçoit et fabrique plusieurs trikes. Mohamed qui n’a plus l’usage de ses jambes le contacte pour que celui-ci lui fabrique un engin adapté à son handicap.
Mohamed incarne la joie de vivre, il accepte très bien son handicap même s’il avait l’usage de ses jambes à la naissance. Il n’en fallait pas plus à Youssef, convaincu par cette forte personnalité , pour imaginer le projet de trike tandem. Il n’y avait qu’un pas à franchir pour que ces deux là relèvent le défi du Sun trip.
Leur mental est hors norme et leur duo est doté d’un complémentarité extraordinaire qui leur a permis d’aller au terme de l’aventure.
Youssef a une formation de génie mécanique. Avec des moyens somme toute limités, il crée son atelier, se dote d’outils informatiques et de logiciels de conception.
Très rapidement il imagine, modélise, et analyse le comportement de ses solutions en résistance des matériaux.
Il s’avère qu’elles sont terriblement efficaces. Son trike est doté d’une stabilité impressionnante. La structure de son châssis est conçue pour encaisser les efforts se déformer et garantir une souplesse très appréciable par les cyclistes. Un grand pas vers l’industrialisation pourrait être envisagé, ce serait un aboutissement bien mérité.

Même si le marché est restreint les prototypes imaginés par Youssef mériteraient d’être commercialisés. Ne serait-ce que pour répondre aux besoins des personnes à mobilité réduite. C’est à mon sens les deux héros du Sun trip 2018. Si le prix du dépassement de soi et de la générosité existait, ils en seraient les lauréats incontestables. »

Beau témoignage de Romain Neauport sur WEO TV

Romain Neauport (Team O2Feel) est interviewé sur WEO, la chaîne télé des Hauts-de-France. Il raconte son périple, les bons moments, les difficultés aussi. Cet interview est illustré par des images tournées cet été au Kazakhstan par Guilaume Devot de l’équipe d’organisation du Sun Trip.

Présentation du Sun Trip à Shenzen

Le Sun Trip était samedi à Shenzhen pour le lancement du Low Carbon International Forum. Pour sa 6ème édition, ce forum de renommée internationale réunissant les principaux acteurs de la transition écologique a choisi de mettre en avant les initiatives françaises, à commencer par le Sun Trip 2018.

Le Sun Trip à la foire internationale du tourisme à Guangzhou

Pendant trois jours, le Sun Trip a été présent à la foire internationale du tourisme à Guangzhou, grâce au partenaire Lingnan Group pour l’organisation et à Cedric Vinatier pour la mise en place de l’évènement, aidé d’An Van Dyck. C’était aussi l’occasion de rechercher des participants chinois sur le Sun Trip Tour 2019 où 5 places leur sont réservées !


Un grand merci aux ambassadeurs que sont les suntripers 2018 Jack Butler, Dirk Huyghe et Daniel Jenni qui ont pris le temps de venir partager leur expérience avec le public durant ces trois jours.

Le cap des 6000 km atteint : la moitié de la distance Lyon- Guangzhou

Aujourd’hui 12 juillet, 23 ème jour du périple, Raf Van Hulle a dépassé à 13h30 le cap des 6000 km parcourus, soit la moitié de la distance estimée entre Lyon et Guangzhou (canton) en Chine. Cette performance montre à la fois les qualités personnelles de ce cycliste solaire et la qualité du véhicule solaire qu’il a conçu. Elle montre aussi tout l’intérêt du concept de vélo solaire expérimenté dès 2006 par Florian Bailly, organisateur du Sun Trip.

Le Sun Trip vu par Nicolas Hulot, ministre de la Transition écologique et solidaire

The Sun Trip 2018

😯 Des vélos solaires sur la route du soleil levant 🚴‍♀️🚴‍♂️ Top départ pour The Sun Trip !☀️ De Lyon à Guangzhou, plus de 12.000 km attendent les aventuriers : https://bit.ly/2taAnBd

Publiée par Ministère de la Transition écologique et solidaire sur vendredi 15 juin 2018

**************************************************************