Le Sun Trip vu par les élèves de l’école de la Trémouille

Une rencontre avec les élèves de CM de l’école de la Trémouille à Dijon a permis de leur présenter mon vélo solaire et de les questionner sur son fonctionnement : quelles sont les différentes formes d’énergies mise en oeuvre, quelles transformations d’une forme d’énergie en une autre, quelles différences entre énergies renouvelables et fossiles…
Dans le journal de l’école, les élèves ont rendu compte de leurs découvertes,  l’histoire de la première bicyclette jusqu’au vélo électrique, l’aventure du Sun Trip et la diversité des vélos solaires…
Merci à eux !

Une manifestation originale à laquelle j’aurais volontiers participé

En tant qu’usager de la route au quotidien, en qualité de cycliste, je suis particulièrement sensible à cette manifestation à laquelle j’aurais volontiers participé.
Et si localement, nous organisions un événement semblable ?

Des centaines de cyclistes ont posé pied à terre sur la place de la Bastille pour demander une route plus sûre. Photo Twitter/Yoann Offredo.
Lire l’article du 17 juin dans “Le Journal de Saône-et-Loire”

Prêt de matériel pédagogique par Bourgogne Énergies Renouvelables

Pour la présentation du vélo solaire à des classes, je souhaitais proposer aux élèves de construire des maquettes avec circuits électriques alimentés à l’énergie solaire. C’est l’association Bourgogne Énergies Renouvelables qui m’a prêté du matériel : la responsable pédagogique m’a présenté la richesse de leur fonds de ressources pour la sensibilisation et l’expérimentation scientifique liées aux énergies nouvelles. Merci à B.E.R. !


Prêt de matériel pédagogique par Bourgogne… par stephane-suntrip2017

Exposition des défis scientifiques scolaires et périscolaires de Dijon

Le vélo solaire était invité à l’exposition des défis scientifiques conduits par des classes et des centres périscolaires qui s’est tenue à la grande Orangerie du Jardin des Sciences, ce mercredi 7 juin.
Le vélo a été l’objet de nombreux questionnements de la part des enfants et ceux-ci comprenaient bien les raisons de l’association de panneaux solaires et d’un vélo électrique, la circulation de l’énergie dans le véhicule, la nature hybride de sa propulsion. En revanche, la batterie de stockage n’apparaissait pas une nécessité pour chacun; une phase de tests expérimentaux aurait pu permettre de mettre en évidence le rôle crucial du stockage temporaire de l’énergie solaire, par nature si fluctuante.
Merci au service Éducation de la Ville de Dijon pour cette invitation !