Bilan énergétique du tour d’Europe à vélo solaire

Dans ce bilan, je prends en compte en compte le parcours du Sun Trip, le trajet de Dijon à Bruxelles et le retour à Dijon. J’ai exclu les jours où je n’ai pas roulé : 3 jours à Bruxelles (présentations aux écoles et institutions partenaires) et 2 jours d’immobilité (panne et autre).

– 57 jours de pédalage
– 14 pays, 18 frontières traversées
– distance parcourue : 8600 km
– dénivelé positif : 50000 m

– production solaire totale: 91 kWh
– énergie produite par régénération: 4 kWh (~ 4%)
– consommation moteur + appareils: 95 kWh

– production solaire moyenne : 1590 Wh /j
– énergie produite par régénération : 65 Wh /j en moyenne
– consommation moyenne : 1655 Wh /j

Cet été, les conditions d’ensoleillement ont été extrêmement variables:
– production solaire mini : 200 Wh en une journée
– production solaire maxi : 3000 Wh en une journée
Les distances parcourues ont été influencées par ces conditions météo, par les conditions de circulation (routes à fort trafic), par les types de revêtement routier (asphalte détérioré, revêtements non asphaltés: pavés, sable, gravier etc). Par chance, le vent a été assez peu souvent frontal, mais parfois latéral et déstabilisant pour les 2 roues à toiture solaire.

Graphique de consommation et de production solaire

Tableau du parcours, distance, dénivelé, consommation et de production solaire

L’itinéraire réalisé pour le Sun Trip Europe

Au final, en Europe du Nord et de l’Est, j’ai suivi en grande partie l’itinéraire que j’avais tracé chez moi, avec des cartes et des applications. Comme prévu, je suis passé par la ville de Magdeburg en Allemagne, par la forêt primaire de Białowieża en Pologne, par la ville de Cluj Napoca en Roumanie, jumelée avec Dijon. Mais pour plusieurs raisons, j’ai dû renoncer à l’Espagne et au Portugal.

Voir en plein écran

Mais tout au long du parcours, divers événements sont venus modifier l’itinéraire prévu:
– en Allemagne, j’ai finalement traversé Berlin pour retrouver Patrice et Jean-Louis, deux autres suntripeurs,
– en Lituanie, j’ai préféré suivre la trace GPS donnée par Bernard, pour éviter les routes improbables et les chemins de terre,
– de retour de Riga, en Lituanie, j’ai fait un détour par Vilnius pour rendre visite à un petit cousin marié à une finlandaise;
– en Pologne, aux environs de Lublin, j’ai obliqué à l’Est toute une matinée pour suivre ceux qui avaient opté pour l’Ukraine, puis à la mi-journée, je me suis ravisé, j’ai décidé de revenir à mon choix premier, j’ai mis le cap sur la Slovaquie,
– en Roumanie, arrivé à Cluj-Napoca, je me suis dérouté vers Alba Iulia pour répondre à l’invitation de Sophie Planque et Jérémy Vaugeois, et ainsi retrouver d’autres participants avec j’ai fait route ensuite,
– en Roumanie, pour arriver à Constanta, nous avons opté pour un itinéraire très agréable, sans aucun trafic, que nous avons aussi emprunté au retour,
– nous avons mis le cap plein ouest en passant par la Bulgarie plutôt que par la Roumanie, pour le plaisir de découvrir un nouveau pays,
– en Serbie, nous avons soigneusement évité le trafic de la capitale Belgrade,
– en Croatie, nous avons longtemps longé la frontière avec la Hongrie sans jamais la traverser, pour éviter les contrôles sanitaires chronophages,
– en Slovénie, nous avons sciemment infléchi l’itinéraire prévu pour profiter des paysages slovènes, visiter la capitale Ljubljana et y faire de belles rencontres,
– après la Slovénie, nous pensions traverser l’Autriche, mais finalement nous avons préféré passer en Italie pour rendre visite à notre ami Daniele,
– en Italie, nous avons décidé de terminer notre voyage à Lyon, sans passer par l’Espagne et le Portugal, la météo et les imprévus ayant trop ralenti notre progression.

Bruxelles – Riga : 14 jours

Bonjour à tous les internautes qui suivent ce blog !
Me voici à Riga en Lettonie. Depuis le départ de Bruxelles, il m’a été impossible de publier chaque jour des articles sur ce blog. La fatigue en fin de journée, les péripéties du voyage, la “noyade” de mon ordinateur ont rendu tout cela impossible.
En revanche, je publie plusieurs posts par jour sur Facebook (+ rapide)
@Stef Xuo
et les meilleures images sur Instagram : aventures.solaires
Je vous invite à me retrouver sur ces réseaux sociaux !
Stéphane

L’itinéraire prévu pour le Sun Trip Europe

Il s’agit d’un itinéraire que j’ai tracé chez moi, avec des cartes et des applications. Hormis les check-points obligatoires, nous avons totale liberté pour le choix du parcours. J’ai donc choisi de passer par quelques endroits particuliers:
– en Allemagne, la ville de Magdeburg, pour voir La Citadelle Verte réalisée en 2005 par Hundertwasser, génial architecte et écologiste autrichien,
– en Pologne, la forêt de Białowieża, qui est la dernière forêt primaire de plaine en Europe, une forêt inexploitée par l’homme depuis des siècles,
– en Roumanie, la ville de Cluj Napoca, qui est jumelée avec Dijon où j’habite,
– de même que Pécs en Hongrie,
– et Guimarães au Portugal.

Voir en plein écran

Mais bien évidemment, plein d’imprévus nous attendent: la rencontre de gens qui vous recommande chaudement un lieu, une ville, l’envie de faire la route un moment avec d’autres cyclistes solaires, des pannes peut-être…
Cette carte est donc un repère aujourd’hui, mais impossible de savoir quel parcours sera le mien au final.

De Dijon à Bruxelles (1)

Nous devons nous regrouper à Bruxelles dès le 12 juin. Comme la météo s’annonce incertaine, je décide de quitter Dijon le 8 juin au matin. France3 me propose une petite interview juste au moment du départ. Évidemment, ça ne se refuse pas. Les échanges sont riches et intéressants, les prises de vue nous entrainent à l’extérieur de la ville. Tant et si bien que je pars finalement en début d’après-midi.

Un sentiment étonnant m’envahit, un mélange d’excitation et de doutes: que vais-je découvrir dans ces pays traversés, comment passerons-nous les frontières par temps de Covid-19?
Allez, partons !

Au deuxième jour, le ciel est beaucoup plus dégagé. Je traverse la Champagne qui a a peu de forêt, aucune haie et beaucoup de champs. Aidé par l’énergie soleil, je parcours 251 kilomètres, départ 8h, stop à 20h.

Au troisième jour, aidé par la météo, je pourrais atteindre Bruxelles mais je préfère rejoindre le groupe des cyclistes solaires qui sont partis de Lyon. Mon itinéraire change de cap, je pars plus à l’est. J’entre en Wallonnie , le relief devient très vallonné et la forêt très présente.

J’arrive au camping et je retrouve mes camarades!!!

Il se rend à son travail en vélo solaire!

Je l’avais rencontré à Pau l’été dernier, il était venu rencontrer les participants du Sun Trip France 2020. Il était très enthousiaste de ce mode de transport, et nous avions bien discuté!

Grégory a concrétisé son projet: depuis l’automne dernier, il se rend à vélo solaire dans les différents lieux ou il anime des ateliers auprès du jeune public. 2000 km parcourus à ce jour! Cette démarche est en pleine cohérence avec l’objet de ses animations: découverte de la nature, approche scientifique, sensible ou artistique, préservation de l’environnement… (En savoir plus sur Terra Pitchoun)

Grégory a trouvé une bonne écoute auprès de Déclic Éco qui a conçu et construit le vélo parfaitement adapté à ses besoins professionnels.

Le Sun Trip atteint son objectif: essaimer le concept de vélo solaire !

Prologue du Sun Trip: du Jura aux Vosges

Partis de Lyon le 1er juin, les participants au prologue du Sun Trip continuent leur périple. Ils sont passés des monts du Jura au massif des Vosges, avec une météo peu favorable: les courageux ont dû pédaler sous la pluie, parfois l’orage, ils ont gravi le Ballon d’Alsace sous les nuages! Retrouvez-les dans cette vidéo de Sophie Planque et Jérémy Vaugeois.

Le Sun Trip Europe sur France3 Rhône-Alpes

Bernard Cauquil a le privilège d’apparaître dans ce reportage sur le Sun Trip Europe de France3 Auvergne Rhône-Alpes, Bernard Cauquil qui a totalement conçu et construit ce fantastique vélo solaire, au caractéristiques inédites et novatrices.

Suivez les participants du Sun Trip 2021 sur leur réseau social !

48 cyclistes solaires de 10 nationalités différentes sont inscrits au Sun Trip Europe, dont le départ est prévu le 15 juin à Bruxelles.
Espérons que le contexte sanitaire sera favorable et permettra à chacune et à chacun de participer!

Retrouvez la présentation des participants sur le site du Sun Trip:
https://www.thesuntrip.com/participants/

Explorez ci-dessous, les médias sociaux et blog des participants : découvrez leur préparation, leurs attentes et leurs enthousiasmes avant le grand départ…
Avis aux participants : pour tout ajout ou correction, contacter :

NbParticipants Pays½BlogFBInsta
1Dirk Huygue

équipe
Belgiquelogo facebook
2Kris WuytsBelgiquelogo facebook
3Géry Gevers

équipe
Belgiquelogo facebook
4Baudouin de HemptinneBelgiquelogo facebook
5Raf Van HulleBelgiquelogo facebooklogo instagram
6Bernard CauquilFrancelogo facebooklogo instagram
7Alessandra Sorrentino

équipe
Suisselogo facebooklogo instagram
8Pirmin BütlerSuisselogo facebooklogo instagram
9Patrice Plozner

équipe
Francelogo facebooklogo instagram
10Marisol SoutoFrancelogo facebooklogo instagram
11Sibylle Felder

équipe
Suisselogo facebook
12Daniel JenniSuisselogo facebook
13Nina WollnerNorvège½logo instagram
14Frédéric KochFrancelogo facebooklogo instagram
15Stéphane BujadouxFrancelogo facebooklogo instagram
16Didier VanderhoveBelgique½logo facebook
17Arnaud NegrierFrancelogo facebook
18Herman SegersBelgiquelogo facebook
19Jean-Marc DuboulozFrancelogo facebooklogo instagram
20Jean-Louis MachadoFrancelogo facebooklogo instagram
21Ralf LewienAllemagnelogo facebook
22Arnaud RoullandFrancelogo facebook
23Sofia Zaki
équipe
Maroc
24Nicolas DelauneyFrance
25Michel BertetFrance
26Gaël BornetSuisselogo facebook
27Philippe PassardFrance
28Patrick TschiggAutriche½logo facebook
29Jacques CharpinetBelgiquelogo facebook
30Patrick AbramsBelgiquelogo facebook
31Laurence Surugue
équipe
France
32Christian SurugueFrance
33Baptiste Costes
équipe
France½
34Samuel Certain-ChambaultFrance½logo facebook
35Valérie Nerincx
équipe
Belgique½
36Bertrand NerincxBelgique½
37Robert LucasFrancelogo facebook
38Frédéric VerronsFrance
39John MooneyRoyaume-Unilogo facebook
40Axel JustAllemagne
41Jean-Marc QuéauFrancelogo facebook
42Ivan ChicoisFrance
43Nicolas HenrysNouvelle-Zélande
44Akmaral MazhitovaKazakhstanlogo facebook
45Emil BarbutRoyaume-Unilogo facebook
46Patrick Noël

équipe
France
47Fakroudine AkbaralyFrance
48Sebastian MeyerFrancelogo instagram

Lyon: départ du prologue du Sun Trip Europe

Ce matin, à Lyon, le départ du prologue du Sun Trip Europe a été donné à l’Hôtel de Ville, en présence du maire Grégory Doucet, d’élus de la ville et de la Métropole, de Ferran Tarradellas Espuny, représentant en France de la Commission Européenne.

Les discours présentent les valeurs exemplaires portées par le Sun Trip : recherche de mobilités durables pour répondre aux enjeux climatique, un défi que nous devons affronter ensemble au sein de l’Europe. M. Ferran Tarradellas Espuny rappelle la devise de l’Europe : “unis dans la diversité”,  cette diversité que nous allons découvrir et goûter tout au long de notre périple.

Cette devise reflète aussi l’esprit du Sun Trip, avec ses valeurs d’inclusivité: un groupe de personnes porteuses de handicap participe au prologue avec des vélos solaires adaptés, le Benur, imaginés par une société lyonnaise.

Vidéo de présentation du Sun Trip Europe!

L’organisation du Sun Trip a publié la bande annonce de l’évènement, avec les 5 points de passage obligés pour tous les vélos solaires.
Le reste de l’itinéraire est au libre choix des participants. Certains prévoient un trajet assez direct, d’autres annoncent des détours par la Suède. Plus loin, des participants seront tentés de couper par la Biélorussie et l’Ukraine, tandis que la plupart traversera la Slovaquie et la Hongrie pour rejoindre la Roumanie.

Mais l’évolution de la situation sanitaire dans chaque pays pourrait bousculer les projets…

L’évolution de mon vélo solaire de 2017 à 2021

Depuis ma première participation au Sun Trip en 2017 jusqu’à aujourd’hui, j’ai expérimenté différentes configurations de vélos solaires.
Voici les principes de base qui ont orienté mes constructions:
– de 2017 à 2019, je souhaitais pouvoir emporter mon véhicule en train. J’ai donc opté pour un vélo classique associé à une remorque mono-roue portant les panneaux solaires (qui pouvaient basculer à la verticale).
– pour le Sun Trip 2020 qui devait nous emmener en Chine, mon objectif était de pouvoir disposer du maximum d’énergie solaire. J’ai donc associé ma remorque solaire (3 panneaux) à un vélo couché sur lequel j’ai ajouté une toiture solaire (2 panneaux). Ainsi, j’ai atteint la surface solaire maximale acceptée sur le Sun Trip (presque 2,5 m² qui correspond à une puissance de 500Wc). En 2021, j’ai transformé un peu la remorque.

AnnéeRemorqueSolaireMoteurPhoto
2017Extrawheel modifiée200WcBionX
2018DIY
fabrication
2018
200Wc +100Wc à l'arrêtCrystalyte SAW (roue avant vélo)
2019
juin
DIY
fabrication
2019
300 WcCrystalyte SAW (roue remorque)
2019
juillet
DIY
fabrication
2019
300 Wc9Continent RH205 (roue arrière vélo)
2020DIY
fabrication
2020
500 Wc9Continent FH212 (roue avant vélo)
2021DIY
évolution
2021
500 Wc9Continent FH212 (roue avant vélo)

Bilan carbone d’un voyage de 10.000 km

Aujourd’hui, tout le monde s’accorde sur le fait qu’il est urgent de réduire nos émissions de CO². Je me demandais justement quels étaient les écarts en terme d’émission de CO² entre les différents modes de transport.
La réponse à cette question simple est finalement assez complexe: beaucoup de facteurs entrent dans les calculs, à commencer par le nombre moyen de passagers dans un avion, dans une voiture.

Pour le tableau ci-dessous, j’ai utilisé les données* publiées par l’Agence Européenne de l’Environnement pour calculer l’émission de CO² pour un voyage de 10.000km, soit la distance que nous allons parcourir durant le Sun Trip Europe.


(* Moyennes: 88 passagers/avion, 2,2 passagers/voiture grande distance)

Pour se donner une échelle de ces valeurs, le plus simple est de les comparer à l’émission annuelle de CO² d’un Français, soit 12 tonnes d’équivalent CO2 à travers ses déplacements et son logement (chauffage, eau chaude, électricité) durant une année.
On peut voir ainsi qu’en avion, un voyage de 10.000 km augmenterait de près d’un quart le bilan carbone annuel d’un français!
N.B.: l’approche présentée ci-dessus ne prend pas en compte la fabrication des véhicules.

Maillot officiel du Sun Trip Europe !

Ça y est, à un mois du grand départ, le look du maillot officiel du Sun Trip Europe nous est dévoilé! Comme toujours, le maillot est très beau, avec ses nuances de bleu qui évoquent le ciel et les étoiles de l’Europe qui le traversent!

Un vélo solaire pour les personnes à mobilité réduite!

Le vélo Benur répond aux besoins en déplacements des personnes à mobilité réduite. Sa rampe à l’arrière permet un accès autonome avec un fauteuil roulant et, si besoin, d’emmener un passager.
Se rendre à son travail, faire ses courses, emmener des enfants à l’école, aller au cinéma, tout est possible avec Benur ! Et grâce à sa banquette amovible, il permet aussi de transporter des charges lourdes.
Le vélo Benur existe en version avec toiture solaire, ce qui permet de recharger la batterie tout au long de la journée.
En savoir plus : https://benur.net/

Ce vélo est développé par une entreprise qui avait accueilli le Sun Trip dans ses locaux, le 30 juillet 2020.

Préparation du Sun Trip Europe en avril

Évidemment, ce mois d’avril aura été marqué par le reconfinement et la limite des 10 km autour du domicile! Par chance, la moitié de mon périmètre était en pleine nature et assez vallonné. Ç a d’ailleurs été l’occasion de découvrir ou redécouvrir des chemins de traverse et des petites routes oubliées… J’ai vu le printemps se déployer à vue d’oeil, malgré un épisode de neige et de gel nocturne.

En tricotant dans ce périmètre, j’ai agrandi chaque semaine la distance parcourue. Pour ma plus longue sortie, j’ai réussi à faire un tour de 200 km avec 2600m de dénivelé!
Le mois d’avril se termine avec de la pluie! Du coup, le vélo reste au garage et j’en profite pour affiner l’itinéraire de cet été et publier quelques articles.

Date GPS Dist.
km
Tps
h : mn
Vit.
km/h
Conso
Wh
Solaire
Wh
27/04 164 5:42 28,9 2355 1902
24/04 203 6:49 29,7 2732 2327
23/04 104 3:38 28,6 1372 1178
15/04 81 3:06 26,1 1175 633
10/04 71 2:48 25,4 825 159
08/04 52 2:00 27,9 670 171
02-04 232 8:40 26,8 2545 2010
Avril 908 32:19 28,1 11674 8380

Un vélo solaire pour la famille !

Tandis que les Suntripeurs conçoivent leur vélo pour le voyage longue distance, d’autres personnes imaginent un vélo solaire plus urbain, à l’usage quotidien, à l’usage d’une famille.

C’est le cas de l’association Vhélio qui souhaite promouvoir une alternative à la voiture. Elle a conçu un véhicule solaire qui permet de se déplacer d’une façon pratique, économique et écologique. Le véhicule peut transporter 2 adultes et 2 enfants, et il a des espace de stockage (pour les courses et +…).

De plus, l’objectif de l’association est de mettre à disposition les plans et la liste des pièces pour permettre à chacun de se fabriquer son propre véhicule solaire (VhéliO’tech). La finalisation de la conception des kits des VhéliO’tech fait l’objet d’une campagne de financement participatif, à retrouver ici.

Le Vhélio dans les médias:

Un vélo solaire capable de transporter plusieurs personnes!

Grégory Barrier, initiateur du projet Vhélio!

Vhélio, le vélo solaire en kit, imaginé à Orléans!

Un collectif orléanais lance Vhélio, un vélo solaire à construire soi-même.

Un ingénieur orléanais adapte un chargeur solaire sur son vélo.

Préparation du Sun Trip Europe en mars

Fin mars, j’ai profité d’une période de plein soleil pour remettre en route mon vélo solaire. J’ai pu réaliser 3 sorties avant le confinement, avec plusieurs objectifs:
– tester les différentes modifications ou réparations effectuées sur le vélo cet hiver,
– me réhabituer à pédaler sur une journée entière,
– tester différents paramétrages pour mieux gérer la consommation du moteur (ma consommation moyenne en Wh/km sur le Sun Trip France en 2020 ayant été assez importante).

Un autre objectif, non des moindres, était de profiter de cette belle atmosphère de printemps en visitant la Côte-d’Or et la Saône-et-Loire.

Parcours

Date GPS Dist.
km
D+
m
Tps
h : mn
Vit.
km/h
Conso
Wh
Solaire
Wh
24-03 188 1625 6:45 27,8 2129 1722
31-03 210 1975 7:44 27,2 2354 1982
02-04 232 1590 8:40 26,8 2545 2010

Production solaire

En cette saison, le rayonnement solaire est évidemment moins fort qu’en été, l’énergie disponible est environ 60% de ce qu’elle est au mois de juillet. Si pendant l’été 2020 j’ai collecté autour de 3000 Wh/j durant les meilleures journées, ici j’ai récupéré jusqu’à 2000 Wh/j, ce qui n’est déjà pas si mal.
La charge solaire était accrue grâce à l’absence de vent qui permettait de rouler avec les panneaux inclinés, en début et fin de journée. Mais les parties boisées du parcours empêchaient de capter la lumière, même avec des arbres sans feuilles!

Consommation du moteur

Pour maintenir un équilibre entre consommation et production, j’ai testé différents réglages dans le Cycle Analyst en fonction du relief (vitesse maxi, puissance maxi…)
A la première sortie, j’ai trop peu sollicité la batterie le matin. Si bien qu’à la pause repas, avec les panneaux parfaitement orientés, ma batterie s’est rechargée très vite. Au mi-temps de la pause, j’avais la sensation de « perdre » cette précieuse énergie solaire qui ne pouvait plus entrer dans ma batterie pleine!
Lors des 2 sorties suivantes, j’ai corrigé le tir en augmentant la vitesse le matin et donc la consommation. Les temps d’arrêt sont en effet des moments de charge privilégiés où l’on peut orienter parfaitement les panneaux face au soleil.

Bilan

Globalement, j’ai réussi à équilibrer la production et la consommation jusqu’à 17h30, ensuite la production devenait trop faible pour couvrir la consommation. Et pas question de réduire la consommation: il me fallait être rentré pour 19h, heure du couvre-feu!